08/03/2007

Le luth, c'est pourtant pas chinois...

 

DSCN5327 DSCN5945

 

Cumali a récemment fait un voyage en Chine, d’où il nous a ramené un luth San Xian ou Xianzi  T_shenxin, âprement marchandé dans une petite boutique de Shanghai... Le nom de cet instrument signifie « 3 cordes », on le joue avec un plectre. De forme ovale, la caisse est traversée par un manche long en bois de padouk ou de santal, sans frettes. La face avant et le dos de la caisse sont recouverts de peau de serpent (python). Ce type de luth est équivalent au shamizen japonais. On le joue avec un plectre ou simplement en pinçant les cordes avec les doigts. Il existe 2 types de luth : le plus petit a  une tessiture qui s’étend sur 2 octaves ½ , on le trouve principalement dans les vallées du Yantzi (Chine du Sud-Est). Un autre type, le quxian (story talling string) sert à accompagner l’opéra (Kunqu) et les chansons narratives tanci. Le grand luth (3 octaves) accompagne le dagu et autres chants narratifs du Nord ou est utilisé en solo ou en orchestre.

 La pratique belgo-turque du San Xian reste assez expérimentale… mais qui sait… lors d’un prochain concert….!!!

 

DSCN6081 sanxian

|  Facebook

Les commentaires sont fermés.