03/06/2013

Hommage à Lütfü Gültekin au théâtre Molière Samedi 8 juin 2013 à 20h

 

lutfu-gultekin_1909208-L.jpg


avec 

Cengiz Ozkan : saz, chant 
Wouter Vandenabeele : violon 
Vardan Hovanissian : duduk 
Raphael Decock : chatkhan, chant
Thomas Baete : vièle de gambe
Joris Vanvinckenroye : contrebasse
Anne Niepold : accordeon 
Elias Bachoura : oud 
Cumali Bulduk : saz, chant
Emre & Lütfu Gültekin : Saz, chant
Véronique Gillet : guitare 

 


Décrire le parcours de Lütfü Gultekin est une tâche ardue. Il parle si peu de lui-même. Ce qu’on sait c’est qu’après 15 années passées à Tunceli, ville rurale du Nord-Est de la Turquie, il quitte sa terre natale pour sa passion : la musique. Destination : Istanbul. En 1965, alors qu’il n’a que quinze ans, il y enregistre deux 45 tours. Il passe son adolescence souvent blotti sur les pierres, sous les ponts, n’ayant pas de famille à Istanbul.

Les quelques années passées là, dans des conditions très difficiles, restent gravées dans sa mémoire. Il y connaîtra les plus grands bardes et troubadours (aşık, ozan) de l’époque. Lutfu Gultekin va ensuite émigrer en Europe : d’abord à Berlin, puis en Belgique, où il travaille dans les mines. Ces conditions de vie précaires insufflent à son art tout son engagement et son zèle. Dans les années 80, après la fermeture des charbonnages, il se consacre totalement à la musique et à la chanson populaire (traditionnelle). Aujourd’hui, on compte près de 500 de ses compositions dans le répertoire de la musique populaire de Turquie. Les plus grands interprètes de la culture du saz ont repris bon nombre de ses chansons dans leurs propres albums.

Cette soirée de concert sera le dernier maillon du documentaire, “l’exil, refuge du barde”, qui se prépare en son honneur. De nombreux artistes se sont solidarisés pour célébrer cet événement. En première partie de soirée, nous avons l’honneur de recevoir la visite du grand maître Cengiz Ozkan qui remplace Ismail Altunsaray qui était annoncé initialement. Chanteur hors pairs au grain de voix inimitable, Cengiz Ozkan interprète brillamment le répertoire populaire traditionnel turque tout en maniant le saz avec une finesse sur mesure pour sa voix crémeuse. Suite à un souci d’agenda, nous déplorons l’impossibilité de la présence d’Ismail Altunsaray. Mais personne n’aura de regret à accueillir une personnalité qu’Ismail même, reconnait comme l’un de ses maître, à savoir Cengiz Ozkan.

 

 

Square du Bastion 3  1050 Elsene

|  Facebook

Les commentaires sont fermés.